Titre Orléans
Boutons de navigation Page d'accueil de la généalogie Recontre de généalogie à Ottawa 2009 Cimetière de Beaupré Cimetière Notre-Dame-du-Rosaire, St-Hyacinthe, QC Cimetières de La Cathédrale et du Précieux-Sang, St-Hyacinthe, QC Accès à la base de données généalogiques Les mémoires de Juliette Paradis-Raymond
Cimetière de St-Pierre
Tombe de Félix Leclerc
Cimetière de Ste-Famille
André et pierre commémorative Robert Vaillancourt
Pierre commémorative Robert Vaillancourt
Tronc d'arbre et os
Urne dans son trou
Cimetière de St-Laurent

Arrivés à l’île d’Orléans, le premier village est St-Pierre, le cimetière est facilement trouvé car c’est un petit village. Il y a cependant toute une surprise, nos ancêtres Pierre Paradis et Barbe Guyon étant décédés à St-Pierre en 1675 et 1700, nous nous attendions à voir de nombreuses
pierres tombales installées depuis
ce temps. Environ 125 pierres
tombales sont là et les dates sont toutes récentes. Nous nous informons et, eh bien non, il n’y a pas d’autres cimetières à St-Pierre. Les anciennes pierres tombales ont été enlevées ou détruites. Il n’y a que la pierre tombale de Félix Leclerc qui suscite de l’intérêt pour nous.

À Ste-Famille, le village suivant, on ne trouve encore que des pierres tombales aux dates relativement récentes. En dehors des pierres tombales, il y a
quelques dalles au sol en retrait avec des numéros, mais on ne sait trop s’il s’agit de dalles identifiant d’anciennes pierres tombales ou identifiant de futurs sites.
Il y a un enclos attenant à l’église qui a abrité un ancien cimetière, mais il n’y a plus rien.

Il y a dans le cimetière un monument commémoratif des ancêtres Robert Vaillancourt
et Marie Gobeil
, mariés le 20 septembre 1668 (le 30 septembre selon une autre
source). Le monument a été installé 25 août 1979.

Des plaques commémoratives sont installées tout près dans un parc à cet
effet, à côté d’un musée sur l’histoire locale et celle de l’île.
Toujours au cimetière de
Ste-Famille, nous avons
eu aussi la surprise de
trouver un os à la limite
du cimetière.
Était-il humain?
Le mystère demeure…
Au cimetière de St-Laurent, nous avons
eu une nouvelle surprise :
nous avons vu un sac contenant
une urne mortuaire au fond d’un trou!
Il n’avait pas encore été enterré
Une famille s’y est recueillie quelques
instants plus tard.
Nous avons poursuivi notre visite des autres cimetières
de l’île (St-François, St-Jean et St-Laurent), en
photographiant les pierres tombales dont les
patronymes se trouvaient dans la généalogie familiale.
Nous n’avons pas visité le cimetière de Ste-Pétronille,
car rien ne rattachait nos ancêtres à ce village.
Comme il faisait encore clair et que nous
souhaitions voir plus tard en soirée le dernier
spectacle de l’année du «moulin à images» à Québec,
nous avons poursuivi notre visite des cimetières du
côté de la Côte de Beaupré en commençant par
Château-Richer.

10211 accès depuis le 1 Septembre, 2009