Boutons de navigation Site d'André Raymond Accueil Lorrainville Histoire de Lorrainville L'église de Lorrainvillle Dr Philippe Chabot Lucille Jolette, enseignante Marcel Raymond, professeur-éducateur Les mémoires de Juliette Paradis-Raymond
Logo Lorrainville
Titre Roland, Lucille et la famille
Roland et Lucille 1988
Roland et Lucille en 1949
Roland, Lucille et Armel
à notre 50e anniversaire de mariage
Roland et Lucille en 1999
La famille
Rosalie et Lucille
Les descendants
Lucille et le cadet
Notre belle famille!

En produisant ce site, j'ai voulu rendre hommage à cette enseignante de mes 6e et 7e années au primaire qui m'a beaucoup apporté dans la vie.
À cette époque, je lui avais dédié un petit livre: Le cinquième coup du Renard. C'est principalement grâce à elle que j'ai développé le goût du
français et ça m'a servi tout au long de ma vie.

Je remercie aussi Roland (décédé en 2009) qui a su contribuer à mon estime personnelle en me donnant des responsabilités à l'occasion sur
la ferme, comme de conduire son tracteur pour ramasser les balles de foin et ramener un "voyage" à la grange. Toute une émotion la première
fois! Malgré qu’il nous apparaissait sévère à l’époque, il accordait toujours de l’attention aux amis de ses enfants comme aux siens.
Merci pour tout! -- André Raymond

Chers parents et amis,

Nous aimerions vous souhaiter la bienvenue à la Bannik, au Témiscamingue, pays de
nos parents, de nos jubilaires. Merci d'être venus en aussi grand nombre célébrer cet
événement peu commun qu'est un cinquantième anniversaire de mariage.

Depuis ce jour où Roland, notre père, allait voir Lucille, notre mère, avec ses souliers
sous les bras pour ne pas les salir à chaque pas, sur le chemin de gravelle séparant
leurs maisons, il en a coulé de l'eau sous le pont de la rivière La Loutre.

Au cours de toutes ces années, nos parents ont développé une complicité indéniable.
Ils se sont toujours épaulés l'un l'autre à l'amiable, dans leur métier respectif. Ils se
soutiennent encore aujourd'hui dans leur vie de retraités.

Leur implication dans la communauté est un exemple de fierté. Toujours prêts à
encourager les activités familiales et sportives, à participer aux réunions sociales et
paroissiales, ils continuent à faire leur place dans la société. Ils ont élevé trois enfants
avec beaucoup de dévouement et aujourd'hui, tendrement, pensent toujours à leurs
petits-enfants.

À l'image du coq que nous leur avons offert lors de leur quarantième anniversaire de
mariage, ils ont su durant ce demi-siècle affronter vents et mariées sans jamais broncher.
Malgré les vagues, ils gardent leur cap.

Nous voulons en cette belle soirée du quatorze août 1999, Sylvie, Louis et moi Armel,
devant vous, témoigner toute notre reconnaissance envers nos parents qui, depuis notre
naissance, ont toujours sans détour été des parents pleins d'amour.

Bien entendu, cette petite réunion est aussi une merveilleuse occasion de rencontrer nos amis, les amis de nos parents, nos tantes, nos oncles,
nos cousines, nos cousins qui aujourd'hui nous comblent de leur présence. Merci de vos sourires, de vos poignées de main et de vos gestes
affectueux qui ce soir nous rendent heureux.

Sylvie, Louis et Armel.

1949 "Roland Jolette, acceptez-vous de
prendre pour épouse Lucille Baril?"
"Ben quin!"
À la maison familiale, avec notre fils Armel.

Nos descendants (22 novembre 1998):
Étienne a 7 ans, Rosalie a 18 ans, Mathias a 2 mois, Simon a 12 ans (5'2"),
Julie a 9 ans et Antoine a 8 ans.

La photo a été prise chez Armel lors de l'anniversaire d'Étienne.

Lucille avec Rosalie, l'aînée des petits-enfants,
lors de son 9e anniversaire en 1988.
Aux Fêtes 1998. Devant: Antoine (Sylvie) et Étienne (Armel).
Au centre: Bébé Mathias (Sylvie), Lucille, les enfants d'Armel, Julie
et Rosalie, l'aînée des petits-enfants. Derrière: Sylvie et Armel (nos enfants),
France Leclerc, la conjointe d'Armel, Robert Riopel, le conjoint de Sylvie,
Simon (Sylvie), Roland et notre fils Louis-Charles.
Grand-maman avec le cadet de
ses petits-enfants à Pâques 2000.

1592 accès depuis le 1 Janvier, 2010